La start-up montréalaise Motorleaf permet aux exploitants de serres de mieux planifier leurs récoltes grâce à l’intelligence artificielle

by djdcapital | 2018-05-16 10:34

Tout a commencé en 2016 à Sutton quand Ramen Dutta, aujourd’hui directeur TI de Motorleaf, avait de la difficulté à trouver des gens pour arroser ses plantes de valeur lorsqu’il partait en vacances

Montréal – Une ronde de financement de 2,85 millions $ US au profit de Motorleaf[1] permettra à la start-up utilisant l’intelligence artificielle de révolutionner la planification des récoltes des producteurs en serres, ce qui se traduira par des gains de productivité majeurs tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES). Les participants à cette ronde de financement incluent notamment Radicle Growth, Desjardins Capital, Real Ventures, Fluxunit et BDC Capital. Leur soutien permettra à Motorleaf de littéralement changer la donne (game changer) dans cette niche du secteur agroalimentaire dans les pays industrialisés.

Cette société développe en effet des algorithmes de prévision du rendement et des capteurs de surveillance de la culture intérieure. Les producteurs de légumes et de tomates de serre peuvent tirer profit de ces technologies de pointe qui surveillent les conditions de croissance des végétaux, le tout se traduisant par de meilleures décisions d’affaires et des coûts réduits, notamment en énergie.

« Nous sommes prêts à distribuer notre technologie de sorte que les exploitants du secteur agricole à environnement contrôlé puissent réaliser leur plein potentiel et bénéficier d’un outil innovant de réduction des coûts », d’affirmer Alastair Monk, cofondateur et chef de la direction de Motorleaf.

La prévision du nombre de légumes que produira une récolte exige présentement beaucoup de temps. Pour ce faire, les agronomes doivent compter des échantillons de légumes, de feuilles et de fleurs dans une petite zone, ces échantillons servant ensuite à estimer le rendement attendu d’une récolte tout entière. Ce processus demeurant imprécis, les agriculteurs peinent à savoir s’ils produiront suffisamment de légumes pour satisfaire leurs obligations contractuelles ou à déterminer la quantité de main-d’œuvre nécessaire pour emballer leurs produits. En cas de récolte trop abondante, les exploitants agricoles sont contraints de vendre leurs biens périssables rapidement et à faible prix. Grâce à l’intelligence artificielle et aux algorithmes d’apprentissage automatique de Motorleaf, les logiciels d’agronomie peuvent recueillir des données sur les conditions de croissance en milieu intérieur. Par la suite, les algorithmes décèlent les tendances liées à la croissance en serre pour prévoir la taille des prochaines récoltes.

Réduire de près de moitié les erreurs de prévision des récoltes

Les algorithmes de prévision du rendement des récoltes sont le résultat de la plus récente technologie issue du secteur en plein essor de l’intelligence artificielle à Montréal. Motorleaf tablera sur cette ronde de financement pour concevoir d’autres logiciels et capteurs qui permettront d’obtenir davantage de données sur les systèmes de régulation du climat et d’irrigation intérieurs les plus communs. Les exploitants de serres peuvent dès à présent se doter de cette technologie en se procurant le matériel d’appoint auprès de Motorleaf, sans incidence importante sur leur infrastructure de serres.

« L’amélioration de la prévision du rendement n’est qu’un premier exemple de la valeur ajoutée qu’incarne Motorleaf pour ce secteur, renchérit Alastair Monk. Notre objectif est de produire des protocoles dynamiques à l’intention des exploitants, grâce auxquels ils pourront gérer des éléments de tout ordre, de la lumière aux nutriments en passant par le dépistage anticipé des maladies en serres et l’optimisation des conditions de croissance susceptibles d’augmenter le rendement sur l’investissement – le tout fondé sur des données en temps réel. »

Les premiers essais de cette technologie dans une serre de tomates en Californie depuis octobre 2017 ont démontré sa valeur sur le plan agricole. Un client, SunSelect[2], a réduit de moitié sa marge d’erreur liée à la prévision hebdomadaire de la production de tomates, ce qui s’est traduit par des économies importantes. Par conséquent, SunSelect a délaissé les prévisions de rendement manuelles au profit de la technologie des algorithmes de Motorleaf. Consulter l’étude de cas réalisé avec SunSelect : https://bit.ly/2IxxeF9[3].

 

« The latest algorithm [from Motörleaf] is close to cutting our yield prediction error rates by half. It goes without saying it’s a game changer that no one saw coming. Motorleaf is now our new standard for predicting yield. »

– Victor Krahn, copropriétaire de SunSelect

 

Vidéo de Victor Krahn sur Motorleaf : https://www.youtube.com/watch?v=VJYj6XJUmSI[4].

 

900 serres au Québec[5] dont la moitié d’une superficie de moins de 999 mètres carrés

Selon les données compilées par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), il existait 900 serres en 2016, dont 356 spécialisées dans les légumes, 388 dans les fleurs et 156 serres mixtes, pour une superficie totale de 297,2 hectares (ha). Selon les mêmes données, les trois régions affichant les plus importantes superficies de culture serricole étaient la Montérégie (77,8 ha ou 26 %), les Laurentides (54,3 ha ou 18 %) et Laval (34,8 ha ou 12 %). Quant au nombre d’exploitations, la Montérégie en comptait 226 (ou 25 %), les Laurentides, 117 (ou 13 %), la Chaudière-Appalaches, 72 (ou 8 %), le Centre-du-Québec, 59 (ou 7 %), ainsi que Laval et Lanaudière avec 55 chacune (ou 6 %) et l’Estrie avec 51 (ou 6 %).

Technologie inspirée des plantes mortes

C’est à des plantes de grande valeur desséchées, retrouvées ainsi par leur propriétaire à sa grande déception qu’on doit le concept de Motorleaf. Ramen Dutta, directeur de la technologie de la start-up montréalaise, avait en effet de la difficulté à trouver des gens prêts à se rendre chez lui, dans la communauté rurale de Sutton, pour arroser ses plantes intérieures lorsqu’il partait en vacances. Ingénieur agricole de profession, il a donc décidé de concevoir un système d’irrigation par capteurs automatisés qui a donné le coup d’envoi à la technologie de Motorleaf.

À propos de Motorleaf

Située dans un carrefour d’innovation mondial de l’intelligence artificielle, Motorleaf[1] est une start-up montréalaise en technologie agricole fondée en 2016 par Alastair Monk, chef de la direction, et Ramen Dutta, directeur de la technologie. Axée sur la conception de matériel et de logiciels destinés à la production agricole à environnement contrôlé, Motorleaf est un chef de file en développement de logiciels fondés sur l’intelligence artificielle grâce auxquels les exploitants peuvent mieux surveiller et contrôler la production et la prévision du rendement des récoltes.

À propos de Radicle Growth

Radicle Growth[6] est un fonds d’accélération financé par d’importants investisseurs en technologie agricole, dont Finistere Ventures, Bayer Crop Science, DuPont Pioneer et OurCrowd. En vue de révéler le plein potentiel de technologies puissantes et disruptives, Radicle Growth sélectionne soigneusement aux fins d’investissement des start-ups novatrices en technologie agricole et en technologie culinaire. Nous mettons à la disposition des visionnaires du secteur agricole un terrain fertile pour faire croître et récolter le fruit de leurs efforts. Notre plateforme exclusive est unique en son genre dans le secteur et comble une lacune importante du marché, cernant les technologies les plus novatrices et accélérant leur déploiement au moyen d’un éventail de projets créateurs de valeur. Pour de plus amples renseignements, consultez le site radicle.vc.

À propos de Desjardins Capital

Fort d’une expertise de près de 45 ans, Desjardins Capital[7] (auparavant « Desjardins Capital de risque ») a pour mission de valoriser, accompagner et garder les PME au Québec. Avec des actifs sous gestion de 2 milliards de dollars, Desjardins Capital participe à la pérennité de 450 entreprises, coopératives et fonds évoluant dans divers secteurs d’activité et issus de toutes les régions du Québec. En plus de contribuer à maintenir et créer quelque 67 000 emplois, cette composante du Mouvement Desjardins[8] offre aux entrepreneurs un accès à un large réseau d’affaires permettant d’appuyer la croissance de leurs entreprises. Pour plus de renseignements, visitez notre site web[9] ou consultez notre page LinkedIn[10].

À propos de Real Ventures                                                

Real Ventures[11] prête main-forte à des entrepreneurs de classe mondiale qui bâtissent des entreprises révolutionnaires, ralliant celles-ci à des écosystèmes locaux et nationaux et les aidant à progresser vers les étapes suivantes de leur évolution. La société investit au profit des fondateurs d’entreprises auxquelles elle offre son appui. Real est d’avis que les sociétés de capital de risque devraient contribuer à créer des écosystèmes technologiques de calibre mondial en accordant un soutien qui dépasse largement le cadre des chèques émis aux entreprises. Cet esprit de collaboration pousse Real Ventures à lancer des initiatives qui permettent d’établir ou de solidifier les assises des grands centres technologiques en pleine croissance au Canada ou ailleurs en vue d’appuyer les entreprises en démarrage et de leur offrir le capital et le soutien adaptés à l’étape du cycle de vie à laquelle elles se trouvent.

À propos de Fluxunit

Fluxunit[12] est l’unité de capital de risque d’entreprise d’OSRAM. La Société investit dans des start-ups qui présentent des technologies audacieuses et des modèles d’affaires novateurs, et mise sur la position de chef de file d’OSRAM au sein du secteur de l’éclairage de haute technologie pour accélérer leur croissance.

À propos de BDC Capital

Filiale de la Banque de développement du Canada (BDC), BDC Capital[13] offre une gamme complète de solutions de financement et d’investissement spécialisés pour aider les entrepreneurs canadiens à réaliser leur plein potentiel de croissance. Fort de plus de 1,6 milliard de dollars sous gestion, BDC Capital adopte une approche stratégique et patiente pour favoriser le développement à long terme des entreprises.

– 30 –

Source :
Jason Behrmann
Marketing et Relations publiques
Motorleaf
jason.behrmann@motorleaf.com
514 835-7074

Endnotes:
  1. Motorleaf: https://motorleaf.com/
  2. SunSelect: https://oppy.com/our-growers/our-grower-family/sunselect
  3. https://bit.ly/2IxxeF9: https://bit.ly/2IxxeF9
  4. https://www.youtube.com/watch?v=VJYj6XJUmSI: https://www.youtube.com/watch?v=VJYj6XJUmSI
  5. 900 serres au Québec: https://www.serres.quebec/
  6. Radicle Growth: http://radicle.vc/
  7. Desjardins Capital: http://www.desjardins-capital.com/
  8. Mouvement Desjardins: https://www.desjardins.com/
  9. site web: http://www.desjardins-capital.com/
  10. LinkedIn: https://www.linkedin.com/company/73839/
  11. Real Ventures: https://realventures.com/?lang=fr
  12. Fluxunit: https://www.fluxunit.eu/en/
  13. BDC Capital: https://www.bdc.ca/fr/bdc-capital/pages/default.aspx

Source URL: http://desjardins-capital.com/motorleaf-cp-20180516/