6 étapes pour rédiger un plan stratégique efficace

Votre PME occupe une position enviable dans son industrie ? Tant mieux, ne le tenez pas pour acquis. Tôt ou tard, une récession ou l’arrivée d’un nouveau concurrent pourraient bien faire tanguer votre navire. Pour éviter de vous faire jeter par-dessus bord, dotez-vous dès maintenant d’un plan stratégique. Suivez le guide!

1- Constituez une équipe dédiée à la planification stratégique

Vous ne pouvez tout faire seul. Dénichez vos meilleures ressources en provenance des différents services de l’entreprise et faites-en votre équipe dédiée à la planification stratégique. Sa mission sera de dresser le portrait de la situation actuelle de la société et de déterminer les objectifs à atteindre pour se rendre plus loin. Ce comité devra donc réaliser un plan des actions pour atteindre les objectifs visés. N’hésitez pas à ajouter à cette équipe un administrateur en provenance du conseil d’administration.

2- Réalisez un examen approfondi de la société

Une fois votre équipe constituée, l’heure est venue de s’atteler à la tâche. Le comité devra d’abord se poser quelques questions primordiales pour s’assurer de sa bonne compréhension de la situation actuelle et future de la société. «Où en est votre entreprise actuellement?» en est une. C’est donc en partant du point A que vous pourrez rêver au point B. Finalement, que devez-vous faire pour en arriver là?

Plusieurs modèles stratégiques sont disponibles afin de vous aider à structurer votre étude. L’analyse FFPM (forces, faiblesses, possibilités et menaces) constitue probablement le modèle le plus connu. L’analyse des cinq forces concurrentielles est un autre exemple de matrice largement utilisée. Mais peu importe la méthode choisie, l’objectif demeure le même: l’identification de vos facteurs clés de réussite.

3- Rédigez et communiquez à l’interne la mission de l’entreprise

Tout plan stratégique digne de ce nom implique la rédaction d’un énoncé de la mission de l’entreprise. Ce texte se veut en quelque sorte un résumé concis de la vision que vous avez pour l’entreprise dans 5, 10 ou 15 ans. On veut donc se détacher des préoccupations quotidiennes pour envisager des projets plus ambitieux à long terme. Les objectifs prioritaires à atteindre — développer un nouveau marché, obtenir un financement important ou construire une nouvelle usine, par exemple — doivent aussi être précisés. L’entrepreneur doit choisir les axes de développement les plus pertinents pour l’entreprise et en faire une liste de priorités. Une fois la mission peaufinée, il faut l’expliquer à l’interne: il s’agit d’un excellent moyen de faire avancer les équipes dans la direction souhaitée. Invitez vos employés à se mobiliser!

4- Évaluez le coût des actions à prendre pour atteindre les objectifs ciblés

Un plan devrait tout d’abord être réalisable. Déployez plusieurs stratégies de front est une chose, avoir les moyens de vos ambitions en est une autre. Voici donc le moment de chiffrer le coût de chacune des actions à entreprendre. Pour chacun des objectifs que vous aurez identifiés au préalable, quelles sont les ressources financières et humaines que vous pouvez y accordées? Et, à court terme, quel sera l’impact de ces décisions sur la rentabilité de votre PME?

5- Élaborez un calendrier pour déployer les actions sur le terrain

Vous devez désormais élaborer un calendrier détaillé pour déployer vos actions sur le terrain de manière organisée et progressive. Le secret de la réussite demeure bien souvent d’assigner des responsabilités claires et précises à chacun des responsables choisis. Qui sera en charge de quoi? Le budget alloué et la date d’échéance à respecter doivent aussi être mentionnés.

6- Mettez le plan en action et s’ajuster au besoin

Ne reste maintenant qu’à mettre votre plan en marche en suivant l’échéancier établi. Mais attention! La planification stratégique se veut aussi dynamique. Elle n’est donc pas nécessairement coulée dans le béton. Elle évolue au gré des changements qui surviennent dans l’environnement interne et externe de l’entreprise. Le comité dédié à la planification stratégique doit aussi se demander de quelles façons mesurer les progrès réalisés. Puisque qu’elle se veut un processus continu, il serait judicieux d’utiliser un tableau de bord pour en faciliter le suivi.