PME: 4 raisons de peaufiner vos états prévisionnels

Durant la phase de démarrage, il peut sembler difficile d’établir des états financiers prévisionnels. Mais si vous croyez qu’il s’agit d’un exercice superflu, détrompez-vous! Ces rapports sont d’une importance capitale, puisqu’ils se veulent notamment des projections de vos entrées et sorties de fonds. Voici 4 raisons de rédiger des états financiers pro forma dignes de ce nom.

1- Prendre des décisions éclairées

Vous constaterez que vos états prévisionnels sont utiles pour prévoir la suite des choses. Ils sont de précieux alliés lorsque vient le moment de prendre une décision éclairée. Sachant que la période estivale est plutôt mince en ce qui concerne les ventes, une PME qui œuvre dans une industrie cyclique pourrait choisir cette saison pour lancer un nouveau produit sur le marché.

À partir des prévisions de ventes établies dans votre état des résultats pro forma, vous pourrez d’ailleurs optimiser la gestion de vos achats. De quelle quantité d’articles aurez-vous besoin? À quel moment en aurez-vous besoin? L’exercice permet de vous assurer que vous disposerez d’une quantité suffisante de marchandises pour remplir les commandes de vos clients au moment opportun.

2- Faciliter l’obtention du financement souhaité

Si vous prévoyez que vos stocks seront plus importants à une certaine période de l’année, il vous faudra alors davantage de capital pour en financer l’achat. En le sachant d’avance — de là l’importance des états prévisionnels —, vous pourrez entreprendre des démarches auprès de votre banquier pour obtenir les liquidités nécessaires. Bien ficelées, ces projections démontrent notamment aux banquiers comment vous comptez rembourser vos prêts, utiliser votre argent et faire croître votre entreprise. Si vous êtes plutôt à la recherche d’un associé ou d’un investisseur externe, les états financiers prévisionnels lui permettront d’évaluer la performance à venir de votre entreprise pour les deux ou trois prochaines années.

3- Planifier l’année à venir

Sans états prévisionnels, il est bien difficile de jeter les bases de votre prochaine année sur papier. Pour que vous puissiez donner libre cours à votre plan stratégique, un plan financier s’impose. Ces projections vous aideront, mois après mois, à prévoir les embauches à effectuer, les projets à déployer et les dépenses importantes à assumer.

Vous souhaitez évidemment mettre en branle plusieurs stratégies pour assurer votre croissance, mais encore faut-il avoir les moyens de vos ambitions! Évaluez, dans un premier temps, le coût de chacune des actions à entreprendre. Pour chacun des objectifs identifiés à votre plan stratégique, identifiez les ressources financières que vous êtes en mesure d’y allouer. Jouez avec les chiffres et voyez ce qu’il est possible de faire avec les liquidités disponibles. Parfois, le casse-tête prend rapidement forme alors qu’en d’autres occasions, vous devrez jongler avec les priorités établies.

4- Prévoir la capacité de l’entreprise de survivre à un ralentissement économique

En tant qu’entrepreneur, vous devez considérer les risques économiques associés à votre secteur d’activités. Est-ce qu’une récession prochaine entraînerait une réduction de votre chiffre d’affaires? Et si un événement imprévu venait plutôt plomber vos résultats financiers? Soyez réaliste au moment d’établir vos états financiers pro forma. Vous pouvez aussi rédiger deux ou trois scénarios, dont l’un plus optimiste et l’autre, plus pessimiste.

Un dernier conseil: si vos projections démontrent que l’entreprise peinera à boucler ses fins de mois, mieux vaut s’attaquer au problème de liquidités dans l’immédiat! Avec ces informations en main, vous êtes maintenant prêt à retrousser vos manches pour peaufiner adéquatement vos états financiers pro forma.

Quelques pistes de réflexion

État projeté des résultats:

  • Quels sont les profits envisagés ou les pertes prévues?
  • Quel est le budget annuel alloué à chaque service?
  • Quels sont les coûts prévus de la matière première?
  • Certains postes de dépenses peuvent-ils être optimisés?

État projeté du mouvement de trésorerie:

  • À quels moments sont prévues les entrées et sorties d’argent?
  • Vos besoins de liquidités sont-ils bien évalués pour la prochaine année?
  • De quelle façon financerez-vous les projets à venir?
  • Êtes-vous bien préparés à une éventuelle récession économique?

Bilan projeté :

  • Votre situation financière est-elle suffisamment saine pour décrocher le prêt convoité?
  • Quelle est votre capacité d’endettement?